Palpation et ressenti pendant la ponction lombaire : comment Sim&Care prend en compte ces aspects

__

Par Héloïse Guillot  /   18 Août 2021

🔹 L’importance de la palpation et du ressenti pendant la ponction lombaire

palpation lumbar puncture
Palpation durant une ponction lombaire
La réussite de la ponction lombaire se base sur la bonne connaissance des repères anatomiques en jeu dans cette procédure. Plus le médecin saura à quoi s’attendre, plus la procédure aura de chance de réussir.
Le but du geste est d’insérer l’aiguille au bon endroit, entre deux vertèbres lombaires, afin d’atteindre le canal rachidien et d’effectuer un prélèvement de liquide céphalo-rachidien. Durant la première étape de la procédure, le médecin identifie l’espace interépineux approprié pour insérer l’aiguille par palpation des crêtes iliaques et des épineuses lombaires. Les niveaux corrects de ponction sont les espaces interépineux L3 et L4, L4 et L5 ou L5 et S1, car ils sont situés en dessous de la terminaison de la moelle épinière. La ligne horizontale tracée entre les deux crêtes iliaques permet de déterminer la position de l’espace interépineux L4-L5 au niveau de la colonne et d’identifier ainsi le point de ponction. Généralement, le médecin choisit l’espace interépineux le plus large. Afin que les espaces inter épineux soient les plus larges possibles, et permettent le passage facilité de l’aiguille, le patient est placé en position assise ou en décubitus latéral, avec le dos courbé au maximum afin d’ouvrir l’espace entre les vertèbres. L’étape de palpation fait partie intégrante de la procédure de ponction lombaire, et est primordiale pour sa réussite. Si le point de ponction est mal identifié, l’aiguille ne sera pas insérée avec la bonne trajectoire, et la ponction échouera.
Une fois le point de ponction déterminé, et la zone désinfectée, le médecin insère l’aiguille avec un angle de 15 à 20° dans la direction crâniale. Il ressent alors le passage de différentes structures anatomiques, chacune associée à une sensation bien précise. Après avoir passé la peau, l’aiguille traverse le ligament supra-épineux, qui connecte la pointe des processus épineux, puis le ligament interépineux, plus épais, situé entre chaque épineuse. Le médecin ressent ensuite une dernière résistance bien caractéristique, correspondant au passage du ligament jaune. Une fois le ligament jaune traversé, on peut considéré que l’aiguille se trouve dans le canal rachidien, et le liquide céphalo-rachidien (LCR) peut être prélevé. En cas d’erreur de trajectoire, il se peut que l’aiguille heurte un os, indiquant qu’il faut la reculer et changer d’angle d’insertion.
La palpation et le ressenti sont des aspects cruciaux de la procédure de ponction lombaire, puisque le médecin ne peut pas visualiser en transparence ce qu’il est en train de faire. La réussite dépend donc uniquement de sa connaissance des implications anatomiques et de sa capacité à reconnaître les structures en jeu à travers le ressenti. Pour un novice, il est difficile d’appréhender ces notions sans entraînement préalable. Si la ponction n’aboutit pas, il est particulièrement difficile de comprendre les facteurs ayant mené à l’échec, notamment si le geste a été effectué correctement en théorie. Le ressenti et la palpation doivent donc impérativement être pris en compte dans l’apprentissage de la ponction lombaire. Les étudiants en médecine doivent savoir à quoi s’attendre, et acquérir les bons réflexes avant d’effectuer leur première ponction sur un patient.

🔹 Comment Sim&Care prend ces aspects en compte

Afin de former au mieux les futurs praticiens, InSimo prend en compte ces aspects fondamentaux dans le développement de son simulateur de ponction lombaire Sim&Care.
Lumbarpuncture
L’utilisateur manipule l’interface à retour de force
Notre simulateur recréé avec fidélité le comportement de l’anatomie du patient virtuel, notamment l’élasticité des tissus et leur résistance aux interactions médicales virtuelles. Le geste technique et le ressenti associé à la traversée de chaque structure anatomique concernée sont calculés par simulation en temps-réel et transmis à une interface à retour de force pour restituer les sensations physiques du geste médical réel, permettant à l’étudiant de se familiariser avec le ressenti d’une vraie ponction lombaire.
Augmented reality lumbar puncture
Modèle anatomique en réalité augmentée
L’utilisation de la réalité augmentée permet de superposer au réel les modèles anatomiques des patients sous forme d’hologrammes permettant une meilleure visualisation des structures anatomiques. L’enrichissement de la réalité par des images virtuelles permet de recaler les hologrammes sur un mannequin ou une personne réelle. L’étudiant peut ainsi mieux comprendre les conséquences de son geste sur l’anatomie en même temps qu’il le réalise. De plus, il peut s’entraîner à la palpation sur un support physique existant.
Grâce à Sim&Care, les étudiants en médecine bénéficient ainsi d’un entraînement complet au geste, de la palpation pour l’identification du point de ponction, à la compréhension des enjeux anatomiques de la procédure.

🔹 Lisez la suite !

Pour découvrir comment Sim&Care répond au besoin d’une solution pédagogique complète pour l’apprentissage de ce geste délicat, lisez nos autres articles sur le sujet :
🔹L’importance de la simulation dans le cadre de l’entraînement à la ponction lombaire
🔹Les facteurs de complication lors d’une ponction lombaire : comment les étudiants peuvent s’y préparer grâce à Sim&Care
lumbar puncture simulator
Apprenez-en plus sur notre simulateur de ponction lombaire Sim&Care
Intéressé pour découvrir notre simulateur en détails ?
Suivez InSimo sur les réseaux
LinkedInInstagramYouTubeGithub

Références

Barsuk J.H., Cohen E.R., Caprio T., MacGaghie W.C., Simuni T., Wayne D.B. Simulation-based education with mastery learning improves resident lumbar puncture skills. Neurology (2012) 79(2): 132-137.
Färber M., Hummel F., Gerloff C., Handels H. Virtual Reality Simulator for the Training of Lumbar Punctures. Methods of Information in Medicine (2009) 48(5): 493-501.
McMillan H.J., Writer H., Moreau K.A., Eady K., Sell E., Lobos A-T., Grabowski J., Doja A. Lumbar puncture simulation in pediatric residency training: improving procedural competence and decreasing anxiety. BMC Medical Education (2016) 16: 198.
Moulaye A. Evaluation des étudiants, internes et résidents sur lap ratique de la ponction lombaire au cours des stages hospitaliers. The Pan African Medical Journal (2019) 33: 56.
Uppal V., Kearns R.J., McGrady E.M. Evaluation of M43B Lumbar puncture simulator-II as a training tool for identification of the epidural space and lumbar puncture. Anaesthesia (2011) 66: 493-496.
White M.L., Jones R., Zinkan L., Tofil N. Transfer of Simulated Lumbar Puncture Training to Clinical Setting. Pediatric Emergency Care (2012) 28(10): 1009-1012.