Les facteurs de complication lors d’une ponction lombaire : comment les étudiants peuvent s’y préparer grâce à Sim&Care

__

Par Héloïse Guillot  /   18 Août 2021

🔹 Quels sont les facteurs de complications lors d’une ponction lombaire ?

Capture d’écran 2021-08-20 à 17.25.20
Le formateur mime le geste pour l’étudiant
Durant une ponction lombaire, le médecin peut faire face à différentes difficultés, comme le fait de buter sur une structure osseuse, de ne pas identifier correctement la trajectoire idéale de l’aiguille, ou de toucher un nerf de la queue de cheval. Ces difficultés augmentent le risque d’échec de la procédure, et de douleur ou de complications pour le patient.
Généralement, c’est un geste pratiqué sans anesthésie pour le patient, particulièrement si il est effectué en urgence. Dans certains cas, le patient peut bénéficier d’une anesthésie locale, ce qui ne l’empêche pas d’être pleinement conscient. La ponction lombaire étant un acte médical invasif et particulièrement stressant, le fait que le patient soit conscient peut rendre la procédure compliquée pour un étudiant qui devra à la fois gérer sa propre anxiété, mais également celle du patient. De plus, la douleur peut provoquer des mouvements incontrôlés chez le patient et augmenter la difficulté.
Le succès d’une ponction lombaire dépend également de la morphologie du patient. L’âge et les maladies dégénératives ou congénitales de la colonne, ou encore l’obésité, sont des facteurs pouvant influencer le résultat de la procédure. Ces conditions peuvent notamment obstruer l’espace interépineux, et rendre difficile l’insertion de l’aiguille. Une scoliose impliquant une déformation de la colonne lombaire peut également fausser la trajectoire de l’aiguille pendant le geste. Chez les patients avec un IMC élevé, l’identification des repères anatomiques pendant l’étape de palpation peut s’avérer compliquée, et mener à une mauvaise localisation du point de ponction. De plus, le médecin doit s’adapter à la corpulence de son patient, en choisissant le bon calibre d’aiguille selon la distance de la peau au canal rachidien, plus importante chez les personnes souffrant d’obésité.

🔹 Les complications possibles

Selon la qualité du geste, certaines complications peuvent apparaître, comprenant notamment : hématomes ou hémorragies, infections, ou encore engagement cérébral. Les plus graves sont également les plus rares, et sont généralement évitées en prenant en compte sérieusement les contre-indications des patients.
La complication la plus fréquente est le Syndrome Post Ponction Lombaire (SPL). Il se manifeste par des céphalées pouvant durer jusqu’à une semaine après la procédure et s’accompagner de nausées et vomissements. Il est provoqué par une fuite de LCR au niveau de la brèche causée par l’aiguille dans la dure-mère et se produit chez près de 40% des patients. Bien que généralement bénin, le syndrome post ponction lombaire peut être particulièrement invalidant.
La mesure la plus efficace pour réduire l’incidence du SPL est l’utilisation d’une aiguille atraumatique qui permet de ramener l’incidence à 10%. Le biseau des aiguilles conventionnelles provoque des lacérations sur son passage, alors que les aiguilles atraumatiques séparent les fibres sans les endommager, évitant ainsi la fuite de LCR. Elles sont cependant plus fines et souples, et nécessitent donc l’utilisation d’un introducteur pour passer la peau, ce qui rend la procédure légèrement plus complexe.

🔹 Comment Sim&Care prend ces facteurs en compte

L’état émotionnel du patient est une composante importante à prendre en compte lors d’une ponction lombaire. L’étudiant en médecine qui se forme à cette procédure doit être habitué à gérer son propre stress tout en tenant compte de l’anxiété, ou de la douleur de son patient.
Afin d’intégrer cet aspect dans notre simulateur, InSimo a développé une immersion sonore synchronisée en temps réel avec la simulation. Elle retranscrit les émotions du patient à travers des sonorités, permettant à l’étudiant de comprendre l’état émotionnel de son patient. De plus, le patient réagit à la procédure en verbalisant ses inquiétudes, et l’étudiant peut profiter des consignes d’un formateur qui l’aide à acquérir les bons réflexes.
Il est également primordial que l’étudiant soit confronté à diverses morphologies au cours de sa formation pratique. Sim&Care offre une librairie de différents cas-patient, ce qui permet aux étudiants de s’entraîner sur une patiente atteinte de scoliose, ou encore sur une personne âgée, particulièrement touchée par de l’arthrose lombaire. Le fait d’être confronté à ces caractéristiques anatomiques prépare l’étudiant aux difficultés qu’il pourra rencontrer sur de vrais patients.
scoliose
Patiente atteinte de scoliose dans Sim&Care
atraumatic needle
Utilisation d’un introducteur et d’une aiguille atraumatique dans Sim&Care
Enfin, le choix d’un matériel adéquat est important pour réussir la procédure et limiter les complications. Sim&Care offre donc la possibilité de choisir entre l’utilisation d’une aiguille classique, ou de se former à l’utilisation d’une aiguille atraumatique. Cette dernière rend la procédure un peu plus complexe, mais il est impératif que les étudiants puissent se former à son utilisation, afin de limiter le syndrome post ponction lombaire et ainsi améliorer le confort du patient.

🔹 Lisez la suite !

Pour découvrir comment Sim&Care répond au besoin d’une solution pédagogique complète pour l’apprentissage de ce geste délicat, lisez nos autres articles sur le sujet :
🔹L’importance de la simulation dans le cadre de l’entraînement à la ponction lombaire
🔹Palpation et ressenti pendant la ponction lombaire : comment Sim&Care prend en compte ces aspects
lumbar puncture simulator
Apprenez-en plus sur notre simulateur de ponction lombaire Sim&Care
Intéressé pour découvrir notre simulateur en détails ?
Suivez InSimo sur les réseaux
LinkedInInstagramYouTubeGithub

Références

Barsuk J.H., Cohen E.R., Caprio T., MacGaghie W.C., Simuni T., Wayne D.B. Simulation-based education with mastery learning improves resident lumbar puncture skills. Neurology (2012) 79(2): 132-137.
Färber M., Hummel F., Gerloff C., Handels H. Virtual Reality Simulator for the Training of Lumbar Punctures. Methods of Information in Medicine (2009) 48(5): 493-501.
McMillan H.J., Writer H., Moreau K.A., Eady K., Sell E., Lobos A-T., Grabowski J., Doja A. Lumbar puncture simulation in pediatric residency training: improving procedural competence and decreasing anxiety. BMC Medical Education (2016) 16: 198.
Moulaye A. Evaluation des étudiants, internes et résidents sur lap ratique de la ponction lombaire au cours des stages hospitaliers. The Pan African Medical Journal (2019) 33: 56.
Uppal V., Kearns R.J., McGrady E.M. Evaluation of M43B Lumbar puncture simulator-II as a training tool for identification of the epidural space and lumbar puncture. Anaesthesia (2011) 66: 493-496.
White M.L., Jones R., Zinkan L., Tofil N. Transfer of Simulated Lumbar Puncture Training to Clinical Setting. Pediatric Emergency Care (2012) 28(10): 1009-1012.